Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 19:00


Extraits et photos de mon livre « Artzainak » (1984) traitant de la vie pastorale avec une riche iconographie.




La mauvaise saison approche ; le parapluie ne possède pas
d’armature métallique pour ne pas attirer la foudre. (phot. J. Blot).


Les troupeaux feront leur descente par les très anciennes pistes
de transhumance aux couleur de l’automne. (phot. J. Blot).


Les montagnes ont encore quelques beaux jours…(phot. J. Blot).


Une chute de neige précoce est tenue comme un avertissement.
L’heure du retour a sonné. (phot. J. Blot).


C’est le jour du retour, de la  transhumance d’automne ;
les brebis sont rassemblées au petit matin dans le corral.
(phot. J. Blot).


On accroche les cloches de marche aux brebis meneuses,
celles qui connaissent le chemin de retour et entraînent le troupeau.
(phot. J. Blot).


Le retour a commencé. (phot. J. Blot).


une pause bien venue dans ce long parcours. (phot. J. Blot).


Reprise de la  route. (phot. J.Blot).

 
Montées et descentes  se succèdent…(phot. J. Blot).


La magie de l’automne en forêt d’Iraty. (phot. J. Blot).


Comme un torrent dévale la montagne en automne…(phot. J. Blot).


Le flot des brebis dévale lui aussi la montagne. (phot. J. Blot).


Le chemin dallé annonce l’etxe proche et accueillante. (phot. J. Blot).


Certaines etxeak sont en effet proches, et le retour rapide. (phot. J. Blot).


D’autres etxeak, dans la plaine,  nécessitent une bien plus longue marche.

(phot. J. Blot).


La montagne est maintenant abandonnée aux pottokak, qui, comme les chevaux de la préhistoire, savent trouver en hiver leur subsistance en grattant la neige avec leurs sabots. (phot. J. Blot).


Et la nécropole protohistorique d’Okabé se recouvre de son manteau hivernal.

(phot. J. Blot).


Pendant que la montagne prend son rythme d’hiver, les bergers d’Ituren et de Zubieta, en Navarre, maintiennent une très ancienne  tradition de type chamanique, dont l’origine se perd dans la nuit des temps…Ils défilent dans les rues des deux villages au son des cloches fixées à leur ceinture, et en agitant des fouets en crin de cheval, tout ceci afin de chasser les mauvais esprits. (phot. J. Blot).


Les bergers marchent en se déhanchant, pour faire sonner leurs cloches,
au rythme des trompes et des makhilas des maîtres bergers. (phot. J. Blot).


Les maîtres- bergers qui rythment le défilé avec trompes et makhilas.

(phot. J. Blot).


Le défilé se poursuit dans les deux villages. (phot. J. Blot).


Des chars de carnaval complètent le défilé. (phot. J. Blot).


Mauvais esprits et sorcières sont exorcisés…(phot J. Blot).


Petit berger deviendra grand ! (phot. J. Blot)
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr Jacques Blot - dans Artzainak Bergers Basques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dr Jacques Blot
  • Le blog de Dr Jacques Blot
  • : Archéologie et montagne basque. Préhistoire et protohistoire au Pays Basque. Fouilles archéologiques. Dolmens, menhirs, tumulus et de cromlechs. Inventaire du Pays Basque
  • Contact