Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 16:37

IROULEGUI

 

Jarra – (Erramonénéa)

Les dolmens d’Arrondo et d’Artxuita du mont Jarra sont bien connus (13 -  page 6 et 7.).Nous voudrions ici décrire sommairement un « dolmen » qui nous a souvent été signalé à tort, car il s’agit d’un accident naturel, pouvant, en effet, prêter à confusion.

A) Ce faux dolmen est situé dans une prairie, à 140m au sud sud-est de la maison Erramonénéa. Ses différents éléments constitutifs, en grés rose,  peuvent faire croire aux restes bien conservés d’un dolmen, à la chambre funéraire ouverte à l’est, et dont le montant nord, vertical, mesurerait 1,50m de long et 1,10m de haut ainsi que 0,50m d’épaisseur ; la dalle de chevet, verticale, située à l’ouest nord-ouest mesurerait  0,70m de haut et 0,45m d’épaisseur. Divers éléments rocheux , au sud du montant nord, et au nord-ouest de cet ensemble pourraient faire croire à l’autre montant de la chambre funéraire et à un reste de la dalle de couverture.

Il ne s’agit en fait que d’un seul bloc rocheux éclaté probablement par le gel, dont aucun des éléments n’est véritablement enfoncé dans le sol. Même le propriétaire des lieux pense qu’il s’agit d’un dolmen…

 

 

B) Erramonénéa nord : ce bloc rocheux nous avait été signalé en 1996 par Inaki Gaztelu( San Sebastian) comme pouvant être un monolithe.

Il est situé à 150m au nord nord-est de la  maison Erramonénéa, au milieu d’un bois de châtaignier, et à 50m au nord nord-ouest d’une petite bergerie située au bord d’une prairie entourée d’un muret de pierres sèches. Ce bloc rocheux  mesure 1,30 à  1,40 m  de haut, 1m de large à la base et 0,80 m d’épaisseur. Si sa situation, isolé au sommet d’une légère éminence naturelle, laisse à penser à qu’il n’est pas venu là naturellement, sa forme, ses dimensions et le fait qu’il ne soit que posé sur le sol ne nous incite pas à le classer dans les « monolithes »  au sens où nous l’entendons, à savoir comme ancienne borne pastorale…

 

 

C) Erramonénéa Sud.  Nous avons noté ( avril 2009),  à 50 m au sud sud-ouest de la  maison Erramonénéa en lisière d’un bois de châtaignier ) une pierre couchée au sol,  rectangulaire, mesurant 2,40m de long, 1m de large et 0,35m d’épaisseur en moyenne. Une base plus large et plus épaisse ( 1,20 de large et 0,70m d’épaisseur) contraste avec l’autre extrémité, de dimensions plus modestes ( 0,50m de large et 0,13m d’épaisseur), arrondie, plus fine,. qui semble avoir été épannelée. Cette pierre était couchée dans le champ, et les engins agricoles butaient souvent dessus, de sorte que le propriétaire l’a fait extraire et transportée à quelques mètres au nord de son emplacement initial. Cette dalle pourrait peut-être ( avec les réserves d’usage) avoir été une borne pastorale, quand elle était érigée, si elle l’a été.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr Jacques Blot - dans Menhirs - Monolithes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dr Jacques Blot
  • Le blog de Dr Jacques Blot
  • : Archéologie et montagne basque. Préhistoire et protohistoire au Pays Basque. Fouilles archéologiques. Dolmens, menhirs, tumulus et de cromlechs. Inventaire du Pays Basque
  • Contact