Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 17:27


Extraits et photos de mon livre « Archéologie et montagne basque » (1993) livre de vulgarisation

Dolmen d'Armiague

Alt 670 m Behorlegui

Ce monument, en grande partie détruit, est situé en bordure de la route qui va de Mendive à Ahuski en reprenant, à peu de chose près, le tracé antique. Sur un tumulus maintenant peu visible, se dressent deux dalles de grès rose, dont une dalle de chevet triangulaire. Une troisième dalle, couchée, complète cette chambre funéraire orientée vers le SE. Ce dolmen est aussi appelé « Armiagakomairietxea » ou « Mariluxekoharria ».


Le dolmen de Xuberaxain Harria

Alt 580 m – Mendive

Il est situé au milieu d'une prairie sur le petit replat de la montagne, à 400 m au Sud du précédent. Mieux conservé que lui, on peut en voir la chambre funéraire orientée au SE, délimitée par quatre dalles de grès rose, dont une de chevet triangulaire, sur lesquelles repose la volumineuse dalle de couverture. Il a été complètement vidé de son contenu.


Au delà du Behorlegi, en progressant vers le coeur des Arbailles, on aborde une région d’altitude, à distance des habitats de plaine, et riche en tertres d’habitat. Ils sont maintenant de type « souletin » c’est à dire non plus ovalaires, comme en Basse Navarre, mais circulaires. Nous n’en citerons que quelques groupes, laissant au lecteur le soin d’en rencontrer d’autres, au gré de sa promenade.


Le tertre d’Ithurrotxe

Alt 1040 m - Aussurucq

Trois tertres de 13 à 15 m de diamètre, à droite de la piste pastorale venant du col d’Apanize.


Les tertres d’Uthurieta

Alt 828m – Aussurucq


Prenons la route qui suit de très près l'ancien tracé pastoral par le vallon d’Ibar Naba

en direction d’Aussurucq. A quelques dizaines de mètres du cayolar Uthurrieta, on peut voir six tertres d’environ 8 m de diamètre et 0.50m de haut.

 

Le tumulus d’Arangaitz

Alt 690 m - Aussurucq


Au niveau du col de ce nom, à 5 m au N de la route avant qu’elle ne rentre dans la forêt, on trouve un tumulus de 13 m de diamètre, constitué d'un amoncellement de terre et de pierraille. Une profonde dépression centrale indique que le monument a été saccagé.


Les tertres d’Arangaitz

Alt 695 m – Altzai – Altzabeheti - Sunharette


Ces 18 tertres de 9 m de diamètre en moyenne, sont répartis en trois groupes selon un axe EO : un groupe E, de cinq tertres au niveau la route, près du tumulus, un groupe central de neuf tertres, aux abords du cayolar, enfin un groupe O de quatre tertres, hauts sur la pente.



Les tertres d’Urdoia

Alt 930 m – Aussurucq


Suggérons au lecteur de quitter l'axe principal et de pénétrer dans un petit vallon s'étendant au N du col d’Arangaitz, entre les cayolars Udoia et Etxebidea. Là sont échelonnés plusieurs groupes de tertres particulièrement remarquables par leur excellente conservation, et leur disposition très caractéristique. On en compte un total de 24 répartis en cinq groupes.



Les dolmens d’Ithe

Ces deux monuments, dont suit la description, font partie d'un ensemble de vestiges funéraires, et de sites pré- ou protohistoriques répartis dans un rayon assez restreint. Un minutieux travail effectué ces dernières années par D. Ebrard et P. Boucher a jeté un éclairage très intéressant sur ces deux dolmens dont on ne connaissait jusqu'alors que l'existence.


Dolmen d’Ithe 1

Alt 708m - Aussurucq

Cet imposant dolmen, un des plus grands du Pays Basque Nord est visible à une cinquantaine de mètres à l'ouest de la route, 400 m après Salaberrikoborda. Un tumulus d'environ 16 m de diamètre recèle une profonde chambre funéraire rectangulaire orientée E SE, délimité par quatre grandes dalles, dont une de chevet triangulaire, et dont la hauteur atteint plus de 2m. Une très importante dalle de couverture s'est brisée en quatre éléments, qui ont basculé de part et d'autre du monument. Les travaux déjà cités ont montré que ce dolmen avait été construit au Néolithique récent, et réutilisée aux époques suivantes (âge du Cuivre et âge du Bronze)


Dolmen d’Ithe 2

Alt 696 m – Altzai – Altzabeheti – Sunharette

Il est situé à environ 600 m au nord du précédent, et à l'est de la route, difficile à repérer au milieu des amas calcaires de toute cette région. Au centre d'un tumulus de 8 m de diamètre, 5 dalles délimitent une chambre orientée E SE, beaucoup moins importante que celle d’Ithe 1 complètement vidée, elle aussi, et dont manque la dalle de couverture.


Les recherches D Ebrard et P Boucher indiquent une construction très probablement au Néolithique récent, avec, là encore, réutilisation à l’âge du Cuivre, et du Bronze ancien.


Ces résultats, tout en montrant la permanence d'une communauté agro-pastorale dans un écosystème dont le domaine être la marque territoriale du groupe (D Ebrard) confirment ces mêmes groupes ne vivaient pas isolés mais au contraire participaient aux courants culturels et technologiques européens de ces différentes époques.


Elzarreko Ordokia

Alt 730 m – Aussurucq


Avant de quitter le massif des Arbailles, nous suggérons d'emprunter la piste du ravin d'Istaurdi, qui débute au col Inharpu, à environ 1 km avant Ahüzki en venant d’Apanize. Cette piste mène à une curieuse vallée allongée entre le Zaboze (1178 m) à l'O et le pic Zihigue (1193 m) à l'E. Là, en suivant l'ancienne « piste des sabotiers » dont il reste quelques tronçons dallés, on évolue au coeur même de la splendide forêt des Arbailles. Trois tumulus existent dans cette haute vallée (dont l'un au milieu du pâturage) dont l'extrémité N surplombe les sources de la Bidouze ; elle donne accès, par une piste à flanc de montagne, aux cayolars Hezelua et Etxekortia (Ordiap). Un tumulus et 8 tertres avoisinent le premier, et huit autres tertres sont visibles aux abords du second.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dr Jacques Blot - dans Itinéraires archéologiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dr Jacques Blot
  • Le blog de Dr Jacques Blot
  • : Archéologie et montagne basque. Préhistoire et protohistoire au Pays Basque. Fouilles archéologiques. Dolmens, menhirs, tumulus et de cromlechs. Inventaire du Pays Basque
  • Contact