Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2019 3 06 /11 /novembre /2019 20:09

 

Munhogain (D) – (Photo 1)

Commune de St Etienne de Baigorri

Localisation : coordonnées : N = 43°08’20’’   O  = 01°19’58,7’’  Alt :900m.

Ce monument est situé au flanc S.SE du mont Munhogain, à 16m à au SO de la piste qui monte au sommet.

Description : De ce monument,, érigé sur un terrain en très faible pente vers le SE., il ne reste qu’un  tumulus de très faible hauteur et une « grande » dalle, verticale, bien visible au SO., ainsi que 4 autres fragments de dalles constitutifs du montant NO, probablement la dalle de chevet, dont il ne reste que ces fragments. La grande dalle, en calcaire blanc, mesure 1,40m de long à sa base et 0,96m au sommet ; elle atteint 0,50m de haut, et 0,17m d’épaisseur.

Les 4 fragments de dalle sont disposés perpendiculairement a cette grande dalle, à son extrémité NO., ils mesurent respectivement 0,40m, 0,27m, et 0,26m de long. 

On peut estimer que la chambre funéraire, orientée NO-SE., mesurait environ 1,50m de long et 0,87m de large

Il semble persister, dans la périphérie NE. du discret tumulus déjà signalé,  les vestiges d’un péristalithe constitué de 8 pierres, visibles au ras du sol.

A noter enfin,  à 20m à l’E,  un bloc de calcaire bien visible ( Borne ? ), mesurant , à sa base  0,60m x 0,40m et 0,70m de haut.

Historique : Monument découvert par Meyrat F. en avril 2017.

Munhogain (D) (photo 1)

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 18:33

 

Trois Fontaines Erreka  ( D ) – ( photo 7 ).

Commune d’Ascain..

Situation : Coordonnées : N = 43°19’03’’    O = 01°37’30’’   Alt : 540m

Au pied de la crête d’Altxangue, à l’extrémité ouest de celle-ci, et en bordure de la piste qui la contourne par le nord.

Description : La description qui suit a été publiée en 2013 dans le Tome 5 de notre Inventaire sous la rubrique «  Tumulus » et non «  dolmen » comme actuellement. En effet d’après Claude Chauchat ( communications  personnelles ), ce monument avait déjà  été identifié comme dolmen ( avant sa re-découverte en 2012 par F. Meyrat),  par G. Laplace et J.M. de Barandiaran, il y a des années, alors que le monument  était   bien plus visible que maintenant    ( ayant, depuis, été encore plus détérioré par le passage d ‘engins. ).

Tumulus pierreux, mesurant 7m de diamètre et 0,40m de haut, ayant été dégradé sur son flanc E. par le passage de la piste  qui ampute  son  bord S.  Au centre, 2 petites dalles verticales (0,80m de long et 0,23m de haut  pour l’une et 0,52m de long et 0,20m de haut pour l’autre) ,  pourraient représenter les vestiges de la chambre funéraire ; une belle dalle de grès au N. de celle-ci,  mesure 2,40m de long, 1, 26m de large et 0,20 de haut  et pourrait en avoir été le couvercle ; une autre  dalle  (2m x1m ), se voit au S. simplement posée sur le sol.

Il semblerait enfin  que 7 pierres délimitent une partie de la périphérie ouest du tumulus.

Historique : Monument re-découvert par Meyrat F. en avril 2012.

Trois Fontaines Erreka (D)

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 18:18

Lumaberde (D )  - ( Photo 62 )

Commune de Biriatou.

Localisation : coordonnées : N = 43°20’17’’   O = 01°44’05,1’’  Alt : 214m

Ce dolmen  ( ou coffre dolmenique) situé dans un ensellement à 40m à l’Ouest du sommet principal de la colline, à une dizaine de mètres à l’Est d’un second sommet moins marqué

 et avant que le terrain ne redescende. Il est très difficile à trouver lorsque la végétation occupe totalement l’espace. Il est tangent au sud du sentier d’accès, fort peu marqué par les rares passages humains ou animaux.

Description :Déjà signalé par Cl. Chauchat en 1966, ce monument est d’interprétation  peu aisée ; il vient d’être dégagé à nouveau en février 2016  par Meyrat F. pour étude. On note un tumulus mixte de 4,20m de  diamètre et de très faible hauteur (0,15 à 0,20 m ), où apparaissent de nombreux blocs ou dalles de grès local. parmi lesquelles 5 ou 6  paraissant  artificiellement disposées, délimitant une chambre funéraire mesurant environ 2m de long,  0,50m de large et à grand axe orienté NO SE.  Etant érigé sur la ligne de crête, le tumulus est semble-t-il l’objet d’un soutirage qui s’effectue à la fois vers le nord et surtout vers le sud, ce qui donne une chambre décentrée vers le nord

 Il semble bien aussi  qu’il existe un péristalithe constitué d’une quinzaine de blocs de grès local plus ou moins volumineux.

Historique :  Site découvert par Cl. Chauchat et JL Tobie, non décrit mais simplement cité  en 1966, dans le Bulletin du Musée Basque n°33 ( Sept dolmens nouveaux dans le massif de Xoldokogagna- Urrugne).

Lumaberde (D)

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 18:01

Pitxao Borda D ( photo 64 )

Commune d’Hasparren.

Localisation : coordonnées : N = 43°21’13,9’’   O = 01°19’34,5’’  Alt =362m

Il est situé au point le plus élevé d’un vaste plateau situé au flanc nord de l’Ursuya. à environ 800m environ,  à vol d’oiseau, au S. du chemin qui rejoint la Route de Napoléon,  à 200m environ  au  NE. d’un captage de source et à 150m au SO. d’une borde neuve.

Description :  Une abondante végétation cachait un ensemble de 5 blocs de grès local, qui ne paraissent pas être « en place », mais avoir donc été amené là volontairement ; on notera par ailleurs qu’il n’y a aucun autre élément rocheux dans les environs.

L’important nettoyage effectué par F. Meyrat a permis de mettre en évidence que deux dalles sont solidement enfoncées dans le sol, les dalles  a et b, les autres blocs ne semblant que posés. 

La dalle a  mesure 0,60m de long, 0,48m de haut et 0,25m d’épaisseur  et 0,48m de haut.

La dalle b  mesure 1,20m de long,  0,16m d’épaisseur et  0,67m de haut .

La dalle c , de forme  triangulaire à base arrondie et à sommet SE.,  est couchée au sol et touche les deux précédentes ; elle  mesure 1,40m de long, 0,90m de large dans sa partie moyenne, et présente, semble t-il des traces d’épannelage dans sa partie  en pointe au  SE.

Le bloc d, repose en partie sur le bloc e, en forme de parallélépipède allongé, mesure 1,50m de long, 0,50m de large à sa partie médiane et 0,46m d’épaisseur en moyenne.

Le bloc e, en forme de  parallélépipède  rectangle allongé, couché au sol, mesure, en moyenne, 1,60m de long, 0,42m d’épaisseur et 0,40m de largeur.

S’agit-il d’un dolmen ?

Si on ne note pas la présence de tumulus, ces dalles et blocs de pierre sont parfaitement isolés, il n’y a aucun élément pierreux  dans le voisinage et cela ne ressemble en rien à un « tas d’épierrage ».Par contre, la présence de deux dalles plantées et d’une autre ( la c) présentant des traces de retouche, nous font penser à une possible ( ??) chambre funéraire -  certes fort endommagée -  à grand axe E NE – O SO. 

Historique : monument signalé par P. Badiola en Janvier 2016.

Pitxoa borda (D)

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 14:48

 

Arrondoa (D ) 1  - ?  - (photo 17 ).

Commune de Sare.

Localisation : coordonnées :  N = 43°18’18,9’’   O = 01°35’47,1’’  alt : 131m

Ce monument ( ?) est inclus dans le mur de clôture de la maison Arrondoa. Toutefois les bords latéraux verticaux de la dalle sont restés libres, tout en restant jointifs aux autres éléments constitutifs de la murette, construite en 1951 ( témoignage de Michel et Joseph Lasaga, propriétaires des lieux).

Description : Le « monument » se résume actuellement à une  belle dalle de grès triasique, orientée NO.SE., enfoncée dans le sol, dont tout le pourtour montre des traces d’épannelage. Ses dimensions sont les suivantes  : hauteur : 1,32m ; largeur au sommet : 1, 09m ;  largeur maximum : 1,31m ;  épaisseur : 0,18m. Cette dalle pourrait  très bien être

 la dalle de chevet restante de la chambre funéraire d’un dolmen orientée vers le NE., dont les autres montants auraient disparu. A signaler qu’une autre   dalle de 3m de long, et 0,30 à 0,40m d’épaisseur gisait à 3 ou 4m en avant et au NE.  de la dalle ci-dessus décrite et aurait pu  être un élément constitutif d’un dolmen, sa table de couverture par exemple…

Ce vestige, et a été enlevé et brisé en plusieurs morceaux  en 1967.  

Historique : 

C’est l’historique de cette dalle qui attire l’attention : l’abbé  JM de Barandiaran,  l’avait vue   dans les années 1940-1950, alors qu’elle n’était pas  encore incluse dans la murette actuelle.   Il avait alors dit au propriétaire des lieux ( le père de Joseph et Michel  ), qu’on avait probablement à faire  à une  «  tombe ». Nous signalons donc cet dalle, possible vestige d’un dolmen,  pour être  le plus exhaustif possible…Elle  nous a été signalée par Cl. Chauchat en octobre 2015

Arrondoa (D)1 -?-

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 14:47

  Arrondoa (D) 2 - ? -  ( photo 18 ).

Commune de Sare.

Localisation : Coordonnées : N = 43°18’20,7’’  O = 01°35’48,5’’   alt : 139m.

 A  80m environ au  N NO. du monument précédent.

Description : On peut voir une construction  très curieuse, incluse, là encore, dans une murette bordant un champ en pente assez marquée. 

Il s’agit d’une sorte d’abri, ouvert vers l’E.,.   construit sur un sol pratiquement plat à cet endroit. Il est constitué d’une vaste dalle de couverture, en grès triasique,  de forme grossièrement arrondie, d’environ 2,50m à 3m de diamètre et 0,55m d’épaisseur ; sa périphérie présente de nombreuses traces de retouche.

Elle repose sur deux blocs rocheux  parallélépipédiques  reposant sur le sol, non pas parallèlement, mais disposés de manière divergente  formant  un angle aigu à ‘O. ; l’un, au S. mesure 1,20 m de long environ, et 0,60m d’épaisseur, l’autre au N., de 1,90m de long et 0,60m d’épaisseur. Au S., l’espace entre les deux blocs est fermé par un autre beaucoup plus modeste, de 0,60m de long.

 Ces deux blocs et la dalle de couverture, disposés par la main de l’homme, pourraient évoquer un abri ; mais le poids de la dalle de couverture, disproportionné pour un simple abri  peut aussi faire penser à un dolmen fort rustique quant à son architecture : le sol, constitué à cet endroit d’une roche plate, en place, aurait pu empêcher d’enfoncer les montants latéraux.  

Historique : cette construction nous a été signalée par Mr. Michel Lasaga, qui l’a toujours connue ainsi.

Arrondoa (D)2 -?-

 

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 14:36

Mugi  ( D ) 4 ( photo 56 ).

Commune d’Urrugne .

Localisation : coordonnées : N = 43 19 35,1   O = 01 41 54,2   Alt : 301m

Ce monument est situé à 40m au S du tumulus Mugi T 1., sur un léger replat, et bordé sur son flanc O., par une petite ravine qui lui a entamé une faible partie de son tumulus.

Description :  Tumulus circulaire mixte, de terre et de pierres,en forme de galette aplatie, mesurant 10m de diamètre et 0,40m de haut environ. An centre sont bien visibles, quoique au ras du sol, 3 dalles ou fragment de dalles, profondément enfouies, orientées EO. et faisant partie de la chambre funéraire, dont les parois se sont inclinées vers le N.

Le fragment de dalle le plus au nord mesure 0,60m de long ; la seconde dalle, qui lui est parallèle, mesure 0,90m de long, et la troisième, elle aussi parallèle à la précédente, mesure 0,73m de long ; leur épaisseur à toutes trois est de 0,08m en moyenne.

Historique : monument découvert par I. Txinturreta en  décembre 2015.

Mugi (D)4

 

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2019 5 18 /10 /octobre /2019 22:18

Haraneko Ithurria D (  photo 48),

Commune d'Iholdi.

Localisation : coordonnées : N = 43°15'32''  O = 01°11'40,7''  415m.

Situé à l'extrémité de la petite colline  dont le sommet pointe à 453m,on le voit  à 15m à l'O du chemin de crête et tangent  au S. à une clôture qui empiète en partie sur lui.

Description : ce volumineux tumulus circulaire  de 8m de diamètre et 0, 60m de haut est constitué de pierraille de la taille d'un pavé ou plus ; ces éléments sont  éparpillés sans ordre apparent. On note une légère  dépression centrale de 1,50m de diamètre, probablement trace d'une ancienne fouille clandestine et, sur le flanc SSE du tumulus, une dalle inclinée  mesurant 0,57m x 0,50m qui pourrait être un reliquat  de la chambre funéraire démolie.

Les habitants de la région n’ont pas mémoire d’un cayolar ou d’une bergerie à cet endroit.

Historique : monument découvert par F, Meyrat en novembre 2014.

Haranéko ithurria (D)

 

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2019 4 17 /10 /octobre /2019 22:24

Buztanzelhay ( D ? ) ou ciste ? (  photo 8)

Territoire du Baztan, tangent à le frontière.

Localisation : N = 43°11’41,3’’   O = 01°23’12,6’’  Alt : 1010m

Il est à environ 50m  environ au N du cairn ci dessus décrit.

Description : monument ( ?- douteux ),  situé à l’E et  à proximité immédiate d’un éboulis de pierraille, il semble qu’on puisse distinguer un tumulus pierreux de 6 à  8m de diamètre et environ 1m de haut, très irrégulier dans ses dimensions, ( avec ébauche de péristalithe au S ?). La  chambre funéraire ne serait pas au centre mais décalée vers le N ; environ 7 dalles paraissent la délimiter : le montant sud  mesure 1,15m de long et 0,80m de haut ; la paroi E est marquée par  deux dalles : l’une  0,80m de long l’autre de 0,60m de long, délimitant ainsi une chambre funéraire de 1,55m x 1, 10m, orientée NS.

Historique : monument découvert par Meyrat F en juin 2014.

Buztanzelhay (D?) ou Ciste ?

 

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 20:47
Dolmen Ibantelli Est - alt 191m - Sare

Un tumulus pierreux de 12m de diamètre présente en son centre une chambre démolie, à montants latéraux multiples et grand axe SO NE d'environ 2,50m x 1m.



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Dr Jacques Blot
  • : Archéologie et montagne basque. Préhistoire et protohistoire au Pays Basque. Fouilles archéologiques. Dolmens, menhirs, tumulus et de cromlechs. Inventaire du Pays Basque
  • Contact